Menu

Tho Chau à l’approche du Têt

Tho Chau à l’approche du Têt
Tho Chau à l’approche du Têt
– A la différence du froid piquant du Nord ou de la canicule du Sud, il fait frais à Tho Chau, à l’approche du Têt. Tho  Chau est une commune insulaire du district de Phu Quoc faisant partie de la province méridionale de Kien Giang. Ces derniers jours, les habitants locaux se dépêchent de terminer les travaux en suspens et accélèrent les préparatifs pour accueillir la nouvelle année.
Tho Chau est une commune frontalière insulaire. Elle compte 8 îles dont Hòn Từ, Hòn Cao, Hòn Xanh et Hòn Nhạn. Mais la plupart de la population habite essentiellement sur l’île de Tho Chu qui compte près de 2 mille personnes. Ici, les habitants vivent de la pêche, de l’aquaculture ou encore des services de la pêche. Cette année, malgré une baisse de la production, c’est dans une ambiance festive et d’effervescence que les habitants de Tho Chu s’apprêtent à accueillir l’année de la Chèvre 2015. Chin Binh, un commerçant des produits aquatiques, indique : « Sur cette île lointaine, l’ambiance du Têt est toujours tumultueuse. Tout le monde attend cette période avec des manifestations de joie. J’achète beaucoup de décors pour la maison, pour accueillir la nouvelle année. » Tout comme sur le continent, ici, à l’approche du Têt traditionnel, les marchés sont toujours en effervescence. Tous les bazars, les boutiques de légumes, de fruits et de fleurs sont bondés. Thieu Ngoc Nhung, qui habite sur l’île de Tho Chu depuis 21 ans, fait savoir : « Jusqu’à maintenant, toutes les marchandises nécessaires pour le Nouvel an lunaire ont été acheminées depuis le continent pour les habitants et les soldats en mission sur l’île. Le nombre des marchandises est supérieur par rapport aux années précédentes. Il s’agit notamment de friandises, de fruits et de denrées alimentaires. »
Tho Chau à l’approche du Têt
Tho Chau à l’approche du Têt
Ces derniers jours, les habitants attendent impatiemment les marchandises du continent car c’est seulement tous les dix jours, qu’un bateau transporte les marchandises vers l’île. Nguyen Thi Hong Hai, présidente de l’association des femmes de la commune de Tho Chau nous confie : « Les denrées comme les fruits typiques du Têt ou la viande de porc et de poulet sont transportés depuis la terre ferme. Heureusement, ici, nous pouvons planter les légumes et pêcher les fruits de mer. » La décoration de la maison est aussi très importante. Les fleurs en soie, les peintures, les lampes clignotantes et les plantes d’agrément sont toujours très prisées. Un abricotier est indispensable dans le salon de chaque famille. Selon Ngoc Le, l’abricotier ici est radieux mais sauvage pour s’adapter au rude climat sur l’île. « Notre abricotier est en provenance de la forêt. Nous souhaitons que ses fleurs s’épanouissent au premier jour du Têt. Nous avons achevé les préparatifs  culinaires sauf les gâteaux de riz gluant. Nous en ferons à la veille du réveillon. »
Tho Chau à l’approche du Têt
Tho Chau à l’approche du Têt
Sur l’île de Tho Chu qui se situe à l’extrême sud du pays, le Têt est aussi marqué par l’intimité entre les habitants dont la majorité d’entre eux proviennent de différentes provinces comme Ca Mau, Hau Giang, Thanh Hoa, Nghe An. Nguyen Thi Hong Hai, toujours : « Pendant le Têt, nous accueillons aussi à Tho Chu des pêcheurs hauturiers et les personnes qui vivent loin de leur village natal. C’est comme si nous étions une même famille. » Malgré la nostalgie de la terre ferme et de la famille, tous les habitants restent sur l’île pour accueillir le Nouvel an lunaire, car Tho Chu est devenu leur deuxième pays natal. Et voilà, le printemps arrive à grand pas !

14/02/2015 01:37